Culture +

Cinema - CAPHARNAUM

Du mardi 23 octobre 2018 au vendredi 30 novembre 2018

#Zain#Yonas#Liban#Syrie#exceptionnelle#bouleversant#immigration#mariage

“Je veux attaquer mes parents en justice pour m’avoir mis au monde.” La phrase résonne dans la salle d’audience d’un tribunal au début de Capharnaüm. Celui qui la prononce est un petit bonhomme de 12 ans à la mine renfrognée : Zain, le héros du troisième long-métrage de la réalisatrice Nadine Labaki, dont on s’apprête à suivre les péripéties de la courte vie dans une série de flash-back.

Zain appartient à ce que le quotidien libanais The Daily Star appelle le “‘précariat’ de Beyrouth, c’est-à-dire les personnes les plus démunies”. Entassée dans un appartement insalubre, sa famille – nombreuse – vit d’expédients. Zain et sa sœur de 11 ans effectuent de petits boulots pour le compte d’un épicier louche. Ils s’adonnent aussi au trafic de tramadol, un antidouleur que les gamins se procurent dans des pharmacies en échange d’une ordonnance périmée et que leur mère distille dans des bouteilles revendues ensuite dans la rue pour une bouchée de pain. Un quotidien fait de promiscuité et de misère tant matérielle qu’affective, que va venir bouleverser le départ de la jeune sœur, “donnée” par ses parents à l’épicier qui veut l’épouser.

 

https://www.courrierinternational.com/article/cinema-capharnaum-le-film-coup-de-poing-de-la-libanaise-nadine-labaki

 

Tarif : -50 % sur la place

CINEMA AU CHOIX